Martin revient sur les lieux de son enfance, lieux qui sont aujourd'hui ensevelis par une gigantesque décharge à ciel ouvert. Il décide de s'installer et de vivre dans ce monde fait d'ordures et rythmé par le ballet incessant des bulldozers. Au fil des mois, il devient le témoin d'un véritable scandale écologique et fait son trou dans ce monde invivable, jusqu'à sembler aller vers la folie. Au-delà de la dénonciation, loin de la culpabilité, Martin essaye de proposer, dans un effort désespéré, une métaphore de notre monde. Il ne peut accepter cet univers qui lui a été imposé, il veut se l'approprier, l'ingérer, le digérer…

En cours de chargement ...